RSS Facebook Twitter
La 4L fait étape en Bretagne
 

A la rencontre de Thomas un jeune engagé!

Nous sommes allés mercredi 17 août à la rencontre de Thomas, jeune qui s’engage en initiant la langue des signes aux jeunes dans les auberges de jeunesse en Bretagne. Nous l’avons suivi pendant son atelier et avons pu échanger sur ses motivations, son objectif et ses perspectives.

A 26 ans, Thomas est en recherche d’emploi. En situation de handicap, bien qu’il n’aime pas le terme, il rencontre des difficultés à trouver un emploi. Ce n’est pas pour autant qu’il abandonne et compte bien trouver un poste avant décembre. Aujourd’hui il vit avec l’AAH et consacre un bonne partie de ce budget à son engagement pour le « vivre ensemble »: il souhaite montrer un autre visage du handicap, loin des préconceptions erronées, alors que 10% des Français sont dans cette situation.

Peu de personnes connaissent la langue des signes. On dit souvent « langage des signes » alors que c’est une vraie langue qui a sa syntaxe, son vocabulaire… 10% des Français sont sourds ou muets. « Il y a un réel besoin d’apprendre cette langue qui est parallèle à la nôtre plus que l’anglais, le chinois ou autre » nous assure-t-il.

Pour la première année, et c’est promis, pas la dernière, il s’est donc lancé sur les routes de Bretagne pour organiser des ateliers dans les auberges de jeunesse, « là où l’on peut rencontrer les jeunes l’été », nous indique-t-il.

« Cette année je lance le truc un peu à l’arrache pour voir comment l’initiative est perçue par les participants et les accueillants » nous prévient-il. Mais déjà, face au succès rencontré par son expérience, il souhaite réitérer l’opération en l’étendant géographiquement l’an prochain et en la structurant autour d’une association.
Soucieux de faire la part belle aux autres formes de handicap, il nous promet des petites améliorations pour la saison prochaine.

Nous vous invitons à le contacter et soutenir son initiative en vous rendant sur la page Facebook « The Social Tour ».

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire

 
 
 
 
 
 

1 Commentaire

J’ai parlé il y a peu avec une jeune fille qui participait à grenoble à la mise en place du 114 futur numero d’urgence pour les personnes sourdes. J’ai été impressionné par la richesse des initiatives ( web etc )de la communauté des sourds qui en effet ne se reconnaissent pas dans le terme handicap et revendique la langue des signes comme une véritable langue ( langue officielle dans de nombreux pays )
Encore bravo pour cet été nomade

Par laurent, le 19 août, 2011